L’essentiel sur les radars météorologiques aux USA

Caractéristiques recherchées

3D Volume Explorer BR - EL Reno - Mai 31 2013
Rendu 3D Réflectivité – EL Reno – 31 Mais 2013 (Cliquez sur l’image pour agrandir)

Comme vous avez pu le voir précédemment, chaque type d’écho à sa particularité et son usage. Mais encore faut-il savoir où et quoi rechercher.

En effet, il y a certains éléments auxquels il faut prêter attention lorsque vous regardez les échos radars et certains plus que d’autres.

Par exemple, la réflectivité vous donnera une bonne indication d’où il ne faut pas être, en l’occurrence dans la zone rose/violette, souvent significative de grêle, mais également où vous placer pour apercevoir une éventuelle tornade.

Ainsi, la réflectivité s’avère très pratique lorsqu’il s’agit de déceler une forme assez particulière appelée hook echo (Écho en crochet), comme dans l’exemple ci-après, tiré de la tornade d’EL Reno en Oklahoma, le 31 Mais 2013,  dans le cercle rose, qui indique la zone propice à l’apparition de tornades:

Hook echo signature EL Reno - May 31 2013
Signature Écho en crochet – EL Reno – 31 Mai 2013 (Cliquez sur l’image pour agrandir)

Cependant, ce n’est pas parce qu’un hook echo est présent, que cela signifie qu’il y a une tornade ou un mésocyclone. Et à l’inverse, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de hook echo qu’il n’y a pas de tornade ou de mésocyclone. Et c’est là où la vélocité devient utile.

Cette dernière, vous permettra de détecter la présence d’un mésocyclone, voir une potentielle tornade. En règle générale, on va rechercher la présence d’un “couplet”. C’est la signature typique d’une rotation dans un orage supercellulaire, où les vents entrants et les vents sortants intenses se croisent, comme sur la zone entourée en rose sur l’image ci-après:

Couplet TVS signature EL Reno - May 31 2013
Signature TVS Couplet – EL Reno – 31 Mai 2013 (Cliquez sur l’image pour agrandir)

Quant aux échos types CC et ZDR, ils auront une utilité limitée lors de vos chasses, du moins, en ce qui concerne les échos ZDR qui vont, dans une certaine mesure, vous permettre de savoir si un orage s’affaiblit ou si au contraire, celui-ci gagne en intensité, comme sur cet exemple, où vous pouvez voir les différents pixels rouges/roses, oranges/jaunes, blancs qui ont franchis la limite du zéro degré, qui ce jour là, était à 15’000 pieds (4,6km) d’altitude:

Cross-section ZDR Colmun EL May 31 2013
Profile vertical ZDR – EL Reno – 31 Mai 2013 (Cliquez sur l’image pour agrandir)

Cependant, le coefficient de corrélation (CC) s’avérera très utile lorsque qu’une tornade est présente mais que celle-ci se trouve masquée par la pluie, par exemple. Grâce aux données de la double polarisation, il sera alors possible de déterminer la présence d’objets non météorologiques à l’endroit où un couplet aura été identifié, ici, dans le cercle rose, et où vous pouvez voir des “pixels” blues foncé/noires à l’intérieur:

Signature Debris TDS - EL Reno - Mai 31 2013
Signature de Débris Tornadique (TDS) – EL Reno – 31 Mai 2013 (Cliquez sur l’image pour agrandir)

Aussi, et comme je vous le disais juste avant, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de hook echo qu’il n’y a pas de tornade ou de mésocyclone, en voici un exemple sur l’image ci-après:

Radar Townado Warning Couplet - Reflectivity/Velocity
Écho radar Réflectivité/Vélocité – Présence d’une tornade (Cliquez sur l’image pour agrandir)

Comme vous pouvez le constater sur l’écran de gauche, il y a là, une cellule orageuse, mais pas de hook echo bien distinct. Par contre, sur l’écran de droite, dans le cercle rose, il y un bien la présence d’un Couplet, et qui confirme, dans ce cas, une forte rotation, en l’occurrence ici, une tornade qui à été confirmée par plusieurs Storm Spotters (Entendez là, chasseurs de tornades)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *